« Le vivre-ensemble » : un engagement fort de l’UCA

L’Université Clermont Auvergne s’engage dans le « Vivre Ensemble ». L’inscription de cette volonté dans le projet d’établissement, la mise en place d’une vice-présidente aux responsabilités sociétales et environnementales et la mise en œuvre de nombreux projets en sont témoins.

Un établissement comme le nôtre se doit d’être un lieu de partage, un lieu de convivialité et de solidarité, de rencontre entre différentes cultures, entre générations, entre différents statuts et aussi un lieu d’ouverture sur l’extérieur, sur les collectivités qui nous hébergent, sur le monde socio-économique qui participe à nos recherches, qui embauche nos étudiants, sur le monde associatif avec lequel nous partageons nombre de valeurs.

Deux exemples pour illustrer ces propos, une création interne à notre établissement et un autre lié à un partenariat avec une association :

Le Pop Art ou l’art de cultiver le jardin partagé
  • début 2015, l’université décide de dédier un terrain situé sur le campus des Cézeaux à un potager partagé, le PoPart. Ce projet, mené en partenariat avec deux associations étudiantes – l’Association Des Naturalistes d’Auvergne (ADNA) et LieU’Topie – et avec différents services (SUC, SSU, CLASS), met à disposition de toute la communauté universitaire (étudiants, personnel… et même voisins) un espace de convivialité. Il s’agit, à travers la culture potagère de faire se rencontrer des étudiants de différents cursus et des personnels intéressés autour du jardin. C’est aussi un lieu de culture avec des chants, des pièces de théâtre, un lieu de partage avec disco soupe, pique-nique, un lieu de création avec épouvantails, sièges-palette, un lieu d’apprentissage au « bien manger », etc. Vient qui veut, quand on veut, c’est ouvert, fleuri, gai…On y partage recettes de cuisine, conseils de jardiniers, bières et soupes. Pesticides et engrais sont bannis, bonne humeur et bienveillance obligatoires !

    Lors de l’inauguration du PopArt, et dans le cadre du festival Interfaces, le jardin se fait l’écho de voix poétiques.
  • le Secours Populaire de Clermont-Ferrand a accueilli en 2016 une centaine de jeunes Africains, principalement guinéens, analphabètes et très désireux d’apprendre notre langue et notre culture ; nous avons été sollicités pour la mise en œuvre d’un partenariat pour venir en aide à ces jeunes. L’université va mettre à disposition des locaux pour favoriser une meilleure immersion dans notre culture, le Centre FLEURA va apporter ses compétences, nous comptons aussi associer l’ESPÉ et des associations étudiantes qui pourront eux aussi aider à l’intégration de ces jeunes, bien décidés pour la plupart à rester sur notre territoire.

Ces deux exemples, choisis pour leur diversité, ne sont qu’une petite partie de ce que nous mettons en œuvre pour permettre à notre établissement d’être présent et actif sur notre territoire. Avec ses 34000 étudiants et ses 3500 personnels, nous sommes la première institution, en nombre, sur le territoire communautaire: cela nous donne des devoirs et une responsabilité.

Nous nous sommes engagés dans de nombreux partenariats avec les collectivités, avec le monde associatif et culturel, que ce soit pour le développement d’une mobilité douce (participation à l’élaboration du Plan de Déplacements Urbains), pour un moindre impact carbone (réalisation d’un écocampus), pour plus de solidarité (Secours Populaire, Banque Alimentaire, milieu carcéral), pour une vulgarisation des connaissances (Université Ouverte, Fête de la Science, les Mercredis de la Science…), pour une implication dans des évènements festifs (Hypocampus, Clermont fête ses étudiants…). Nous espérons, à travers toutes ces actions, promouvoir notre université, mais aussi montrer toute la volonté et l’énergie que notre communauté met pour mieux « vivre ensemble ».

Frédérique Bonnemoy
Vice-Présidente Responsabilité sociétale et environnementale de l’Université Clermont Auvergne

 

Logement social et vivre ensemble

 Séminaire jeudi 23 mars à 13h30 École de droit – Amphithéâtre Trudaine, 41 bd François Mittérand, Clermont-Ferrand

Informations et inscriptions : florence.faberon-tourette@uca.fr

La licence professionnelle management du logement social et à partir de septembre la licence professionnelle droit et gestion de l’habitat social de l’École de droit de l’Université Clermont Auvergne organise, désormais annuellement, un séminaire sur une thématique forte relative au logement social.

L’an passé, la mixité sociale a été au centre des réflexions grâce à la confiance du Centre Michel de l’Hospital et de l’Union sociale pour l’habitat (USH). Cette année, le Centre Michel de l’Hospital avec le partenariat renouvelé de l’USH et le soutien de la ville de Clermont-Ferrand, du conseil départemental et du conseil régional, va éclairer la notion de « vivre ensemble » et l’étudier, dans le secteur du logement social à travers son cadre théorique, ses enjeux, ses acteurs et ses actions.

Une diversité d’acteurs : État, collectivités territoriales, structures intercommunales, bailleurs sociaux, associations… œuvrent quotidiennement à favoriser le vivre ensemble. Il leur appartiendra de nous aider à mieux comprendre le sens de cette expression qui peut s’avérer attrape-tout et de nous donner à saisir comment ils se mobilisent pour lui donner un contenu et comment ils souhaiteraient infléchir le sens de l’action. Quelle sorte de synthèse le vivre ensemble constitue-t-il ainsi ?

Le vivre ensemble sera aussi appréhendé à travers ses instruments juridiques, sa recherche de tranquillité résidentielle, la médiation de plus en plus sollicitée ou encore le contentieux. Il s’agira de croiser les regards et les pratiques des universitaires, des praticiens et des politiques pour mieux savoir et comprendre, pour mieux œuvrer à cette mission essentielle : la cohésion nécessaire de l’ensemble social.

Télécharger le programme – Logement social et vivre ensemble – 23 mars 2017

Florence Faberon-Tourette
Maître de conférences en droit public
Université Clermont Auvergne

Les dessins d’Adrien Weber, quelques jours après les attentats du 13 novembre

Nous présentons ici les dessins d’Adrien Weber. Cet étudiant de l’université Blaise Pascal avait participé à l’édition 2015 du concours « Carnet de Voyage Étudiant », organisé annuellement par l’université Blaise Pascal en partenariat avec l’association « Il Faut Aller Voir ». Il nous avait envoyé spontanément ces dessins dans la foulée des « Rendez-vous du Carnet de Voyage » de Clermont-Ferrand, écourtés à cause des attentats du 13 novembre.

Continuer la lecture de « Les dessins d’Adrien Weber, quelques jours après les attentats du 13 novembre »